Philippe Garel

L'inventaire pittoresque de 1972 à 2017

En attendant son installation comme membre de l’Institut à l’Académie des Beaux-arts, Philippe Garel a éprouvé le besoin de se remémorer son œuvre, de porter un regard rétrospectif sur ce qu’elle fut : en faire un inventaire.

 

Saisissant un crayon sur de longues feuilles de papier il a posé presque tout ce qui, de 1972 à aujourd’hui, a constitué les éléments épars de son travail.

 

Ce long dessin de plus de 20 mètre il l’a intitulé : Inventaire pittoresque.

Si l’adjectif pittoresque s’entend comme ce qui surprend par son aspect insolite ou sa saveur étrangère, il renvoie

dans son ancienne acceptation a : « ce qui appartient à la peinture ».

 

En regardant son travail, en le répétant par le dessin, il affirme la continuité de son esprit, la permanence

d’un regard pertinent sur les choses. Voire est un acte vital et tandis qu’il regarde, crayon à la main, tout

ce qu’il a produit, c’est plus qu’un dessin qu’il fait. Celui-ci a 20 mètres, il dit une vie de travail.

Leporello, tirage 101 exemplaire, lettrés, numérotés et signés par l'artiste, 18 x 20000 cm.

Prix : 80 euros

Disponible : 25 exemplaires

© 2019 Area   39 rue Volta, 75003, Paris

mercredi au samedi 14-19h

Accès libre

 

  • Facebook Clean
  • Blanc Icône Instagram

Contact

Galerie: 01 42 22 29 02

Bureau: 01 45 23 31 52